Archives de catégorie : Nouvelles

Cartographie – La Loire qui se défend

De nombreuses résistances continuent d’éclore dans le pays nantais, contre les projets destructeurs sortis de la tête des aménageurs. Sur fond d’effondrement du vivant, ces luttes écologiques s’enracinent autour de la forteresse urbaine. Une cartographie des oppositions se dessine : tout le monde ne se retrouve pas dans le modèle métropolitain, inégalitaire, répressif, à base de start-ups et de vidéosurveillance.

Lire l’article complet de Nantes Révoltée avec la présentation de tous les projets.

A suivre, et à compléter !

La Zad du Carnet soutient la marche des solidarités ! (17/10)

Aujourd’hui, la marche des solidarités arrive à Paris avec un départ multiple de nombreuses régions. En soutien avec le combat de tout·es les migrant·es, sans-papiers face à la barbarie des Etats, nous avons pris une photo avec une banderole “All Carnet Against Borders”.

Pour la régularisation des Sans-Papiers, un logement pour toutes et tous et la fermeture des Centres de rétention administratif. Pour notre humanité à toutes et tous.

Ne nous prêtons pas aux photos de carnaval !

Nous souhaitons relayer article de paris-luttes infos sur une demande illégale des policiers. Ils demandent en garde à vue, ou même en contrôle d’identité sur la voie publique aux gens de s’habiller en noir pour les prendre en photos et peuvent utiliser ensuite ces photos pour incriminer les gens.

Cette pratique a déjà eu lieu à Nantes pendant un contrôle d’identité sur la voie publique avant une manifestation.

Il est important de connaître ses droits et de savoir que l’on peut refuser catégoriquement ce genre de demandes et que cela ne constitue pas un délit.

Nouvelles de la Zad de la Dune

Après un article de Ouest-France sur le projet du port de plaisance de Brétignolles nous apprenant que les associations environnementales prévoient de négocier sur le projet, nous repartageons un écrit des copain·es de la Zad de la Dune.

Les associations environnementales négocient avec le conseil communautaire de Saint Gilles Croix-de-Vie

Pour le conseil communautaire de Saint gilles, il est necessaire de négocier avec la LPO, Surfrider et la FNE la sortie du ”conflit actuel en faisant émerger des réponses en phase avec les enjeux de ce territoire et avec les attentes sociétales.” Ces ”attentes sociétales” doivent-elles être définies par des investisseurs sur-friqués, des politicards mégalomaniaques ?

Qu’il soit accompagné par des associations environnementales ou non, revoir un projet saccageant la nature à la baisse pour qu’il soit capitalo-compatible est aberrant.

Autrement dit, un retournement de veste associatif nous mènera-t-il à un choix absurde entre un port en béton verdi, et par exemple un casino ”à impact écologique positif” sur la Dune de la Normandelière? La ZAD de la Dune ayant été évacuée et brulée par la milice de la mairie laissera-t-elle place aux ventres mous de la politique par négociation?

Le Village du Peuple de Donges est expulsé (15/10)

Le Village du Peuple lutte contre la bétonisation de 58ha de l’autre côté de l’estuaire de la Loire.

D’après nos informations, l’évacuation a duré de 8h à 12h30, heure où le dernier militant a été évacué. Plus de 300 gendarmes mobiles venant de Paris, Nantes, Saint-Nazaire et de Caen entre autres villes étaient mobilisés face à environ entre 20 et 40 soutiens. De nombreuses routes autour du Village du Peuple étaient bloquées et une déviation de la D100 avait été mise en place.

Plusieurs personnes ont été interpellé.es notamment pour refus de donner leur identité. Nous n’avons actuellement pas d’informations sur de potentielles gardes à vues.

Un rendez-vous de soutien a été donné ce soir à 18h au rond point du Méhan à Saint-Nazaire dans le but annoncé de bloquer le pont de Saint- Nazaire. Les gendarmes mobiles sont déjà positionnés des deux côtés du pont.

La commune de Rezé lundi(squat), la zad de Roybon mardi, le squat de l’ambassade à Nantes mercredi, le Village du Peuple ce jeudi, les expulsions s’enchaînent.

Nous souhaitons rappeler que la Zad du Carnet a besoin de soutien sur place en permanence afin de faire vivre le lieu et de le défendre.


Mise à jour 19/10

Quelques articles :

Expulsion en cours au Village du Peuple à Donges

Les gendarmes ont quadrillé la zone et encerclé le Village du Peuple, il en train d’être expulsé !

🛑Une pelleteuse se positionne pour la démolition du Village du Peuple dans la foulée !

➡️ Il est encore temps de venir soutenir les copaines sur place ! Faisons front contre cette expulsion ✊

➡️RDV proche du lieu dit la petite lande à Donges toute la journée puis RDV à 18h au rond point du mean à Saint Nazaire pour le blocage du pont !

➡️Le numéro pour obtenir les infos pratiques si vous voulez rejoindre la zone est le +33 7 51 48 15 37

Les copaines du Le Village du peuple occupent depuis plus d’un an un beau corps de ferme menacé de destruction (ainsi qu’environ 60ha de terres agricoles!) en vue d’un énième projet de zone industrielle au bord de la Loire.Un avis d’expulsion leur a été remis le 6 Octobre par huissier et un permis de démolition était lancé. Une pelleteuse est en position pour la démolition du Village du Peuple aujourd’hui !

👉Dans un contexte où de nombreux squats partout en France se sont fait expulser cette semaine, ainsi que la ZAD de Roybon hier, le gouvernement, en Marche vers les lois scélérates, souhaite réprimer en masse tout mouvement d’occupation et de résistance militante ! En ville comme à la campagne ce sont les politiques de bétonisation, de gentrification, de précarisation et de répression qui règnent, il y a urgence à les stopper !

👉Nous luttons à plusieurs collectifs et individu-e-s pour un Estuaire libéré de l’industrialisation, de leurs projets détruisant notre avenir commun, cf la déclaration commune de l’estuaire de la Loire : https://zadducarnet.org/…/declaration-commune-de…/
Nous comptons sur votre soutien pour rejoindre les résistances ou les soutenir de tous les moyens que vous pouvez (soutien matériel, financier,..).

Face au recul massif de toutes nos libertés, aux violences d’Etat, à ses dérives sécuritaires et autoritaires : la résistance se joue ici et maintenant ! Il est encore temps d’agir !

La solidarité est notre arme, NOUS SOMMES LA LOIRE QUI SE DÉFEND !

EXPULSION en cours au Village du Peuple !

Cette ancienne ferme qui était le lieu de vie d’une famille pendant près de 2 ans, base arrière des Gilets Jaunes pendant la mobilisation sur le rond point de Donges, puis devenu ces derniers mois lieu de vie en lutte contre l’industrialisation de l’estuaire vit aujourd’hui ses dernières heures… Il est encore temps de rejoindre les copaines sur place pour les soutenir !

Depuis près de deux semaines et l’échéance d’expulsion délivrée par le tribunal pour le 6 octobre, des énergies venu.es des quatre coin de la France occupaient ce lieu pour résister à son accaparement par les politiques autoritaires d’aménagement.

Depuis 8h ce matin, des centaines de gendarmes mobiles quadrillent la zone. La pression policière se fait sentir jusqu’au Carnet en face, comme au pont de Saint-Nazaire côté rive gauche.

À 9h30, les tractopelles et camions de déménagement rejoignent les fourgons de police, et se préparent à entrer en action dès que la voie sera libre.. En parallèle une vingtaine de gendarmes rentrent dans l’enceinte du Village par l’arrière sans confrontation. Le rapport de force est totalement déséquilibré…

À 11h30 des copaines montaient sur le toit de la maison. Iels sont toujours en train de se faire déloger…

La casse du village a commencé…

Comment soutenir les copaines ?

➡️ RDV toute la journée proche du lieu dit la petite lande à Donges. Le numéro pour obtenir les infos pratiques si vous voulez rejoindre la zone est le +33 7 51 48 15 37

➡️ RDV à 18h au rond point du mean à Saint Nazaire pour le blocage du pont !

➡️ RDV à tout moment sur la ZAD du Carnet en cas de menace d’expulsion ces prochains jours !

Avec les expulsions de cette semaine, de squat à Nantes, de la commune de Rezé ainsi que la ZAD de Roybon hier, le gouvernement souhaite réprimer en masse tout mouvement d’occupation et de résistance militante. En ville comme à la campagne ce sont les politiques de bétonisation, de gentrification, de précarisation et de répression qui règnent, il y a urgence à les stopper !

Nous luttons à plusieurs collectifs et individu-e-s pour un Estuaire libéré de l’industrialisation, de leurs projets détruisant notre avenir commun, cf la déclaration commune de l’estuaire de la Loire : https://zadducarnet.org/…/declaration-commune-de…

Face au recul massif de toutes nos libertés, aux violences d’Etat, à ses dérives sécuritaires et autoritaires : la résistance se joue ici et maintenant ! Il est encore temps d’agir ! Nous comptons sur votre soutien pour rejoindre les résistances ou les soutenir de tous les moyens que vous pouvez (soutien matériel, financier,..) !

La solidarité est notre arme, NOUS SOMMES LA LOIRE QUI SE DÉFEND !

La caisse de soutien en ligne est lancée !

La mobilisation pour défendre l’île du Carnet génère des frais, que ce soit sur la zone occupée, pour la communication ou juridiquement. Une cagnotte pour supplémenter les dons directs faits à Stop Carnet vient d’être lancée en ligne, n’hésitez pas à la diffuser, ou à donner si vous en avez les moyens !

Tous les gestes de soutien sont les bienvenus et le financier en est un parmi d’autres, vous pouvez aller suivre les besoins concrets du moment sur zone sur la page “nous soutenir“, ou nous contacter pour plus de précision (zadducarnet@riseup.net) !

Les aides logistiques (mise à disposition de camion, d’eau ou de matériels de construction) ou présentielles sont toujours les bienvenues. Lien vers la cagnotte :

Expulsions : Commune de Rezé 12/10 et Zad de Roybon 13/10

C’est avec tristesse que nous apprenons que les expulsions pleuvent ces derniers jours. Hier, la Commune de Rezé a été évacuée par les forces de l’ordre. Aujourd’hui, depuis 7h30, la Zad de Roybon subit une attaque de gendarmes.

Des liens forts unissaient nos lieux. Par exemple, la Commune de Rezé prévoyait une soirée de soutien à la Zad du Carnet dans son squat. Ces derniers temps, de nombreuses personnes ont voyagé entre Roybon et le Carnet afin de se rencontrer, de partager nos expériences et tout simplement de changer d’air.

En soutien, les copaines de la Zad du Carnet ont pris une photo !