Fil info de la situation sur la Zad du Carnet depuis le 4 février

Nous vous invitons également à consulter la revue de presse sur notre site Internet qui recense les nombreux articles de presse parlant d’une expulsion prochaine de la Zad du Carnet.

La menace d’expulsion reste présente mais la pression policière sur la zone est plus aléatoire, avec toujours quelques passages d’hélicoptères et présence de gendarmes sur les routes environnants la zad. En conséquent, notre flash infos devient plus épisodique et alimenté en fonction de l’actualité liée à la répression ou à l’expulsion. Il redeviendra plus régulier si la menace le justifie.

23/03/2021

12h : Les copain.e.s perché.e.s de l’éolienne sont toujours en haut courage à elleux
10h : Destruction des cabanes, expulsion presque terminée, plusieurs personnes escortées à Paimboeuf 8h20 : les personnes non interpellées se réfugient dans les champs Routes autour de la ZAD bloquées et contrôlées
8h15 : Lancé de lacrymos, chargés et 1e interpellations
8h : La déb arque est tombée, replis général des personnes sur place. Des gendarmes sont arrivés à l’éolienne.
6h30 : Un gros dispositif est en place : Plusieurs blindés, les alentours de la ZAD sont remplis de fourgons sur toute la D117 jusqu’à la D723, des zodiacs sur la Loire aux abords de la Débarque, hélicoptère en stationnaire. La Guitoune et la Saule sont en feu.

17 mars La menace d’expulsion reste présente mais la pression policière sur la zone est plus aléatoire, avec toujours quelques passages d’hélicoptères et présence de gendarmes sur les routes environnants la zad. En conséquent, notre flash infos devient plus épisodique et alimenté en fonction de l’actualité liée à la répression ou à l’expulsion. Il redeviendra plus régulier si la menace le justifie.

10 mars: les élus locaux sont reçus par le préfet qui leur confirme sa volonté d’expulser la ZAD “dans les prochains jours ou les prochaines semaines”. Rien de nouveau mais nous restons vigilant·e·s

6-7 mars: Week-end de mobilisation au Carnet et forte présence policière aux abords de la zone et de l’hélicoptère pour tenter d’empêcher, sans succès, la tenue du carna’zad et du week-end anti-carcéral!

26 – 27 – 28 février : Quelques véhicules de gendarmerie à proximité de la ZAD et survol par l’hélicoptère le dimanche.

25 février : Présence ponctuelle de véhicules de gendarmerie autour de la zone. Les maires du coin sont allés manifester devant la préfecture qui n’a pas souhaité les recevoir. Le Carna’ZAD du 6 mars s’organise sur zone!

24 février : Pas de survol de l’hélicoptère, mais présence ponctuelle de véhicules de gendarmerie autour de la zone. Le préfet s’est prononcé pour la première fois sur l’évacuation de la ZAD, sans plus de précisions sur le délai dans lequel elle interviendra, nous restons vigilant·e·s.

23 février 15h00 : Retour du survol de l’hélicoptère pendant une quinzaine de minutes (et d’un couple de cigognes) – passage d’une voiture de gendarmes banalisée.

22 février : Quelques contrôles d’identité et présence ponctuelle de gendarmes autour de la zone et à Paimboeuf (toujours au niveau du rond-point de Super U), pas de survol par l’hélicoptère. On reste vigilant, mais la vie reprend son cours sur zone.

20 – 21 février : Pas de survol par l’hélicoptère ce week-end. Présence ponctuelle d’une voiture de gendarmes au bout de la route D177 et quelques autres se posent quelques dizaines de minutes aux abords de la ZAD avec quelques contrôles d’identité (notamment au niveau du rond-point de Super U).

19 février
11h30 : Survol de la Zad par l’hélicoptère de la gendarmerie pendant une vingtaine de minutes.

18 février
10h : réveil calme à la Zad du Carnet
11h : Survol de la Zad par l’hélicoptère de la gendarmerie pendant une quinzaine de minutes.

17 février : Des rumeurs ont circulé ce soir sur Twitter comme quoi il y aurait des gendarmes dans les hôtels proches de la Zad du Carnet. Nous avons eu confirmation que ces rumeurs étaient fausses. Il n’y a pas donc pas de raisons d’augmenter actuellement le niveau d’alerte expulsion de la Zad du Carnet.
Il y a eu une altercation avec un automobiliste agressif et provocateur devant la Zad du Carnet.

16 février : A 16h00, un huissier accompagné de 40 gendarmes mobiles est venu déposer une ordonnance d’expulsion de la route départementale et la lire à haute voix à l’entrée principale de la Zad. Après 20 minutes, les gendarmes et l’huissier sont repartis.
Pour comprendre les histoires d’ordonnances d’expulsion multiples, vous pouvez lire cet article. Globalement, depuis le 10 février les terrains appartenant au Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire sont expulsables et depuis aujourd’hui 16 février l’ensemble de la ZAD (terrains appartenant au Grand Port + D177) sont expulsables.

15 février : un hélicoptère de la gendarmerie a survolé longuement pour la première fois depuis plus d’une semaine la Zad du Carnet. De nombreux contrôles routiers sont déployés dans les environs de la Zad du Carnet.

11 février : lors d’une visite à Nantes, interrogé par la députée Valérie Oppelt, Macron “a demandé la fermeté, c’est à dire une évacuation”.

10 février : un huissier de justice est venu aux deux points d’accès de la zad pour lire une ordonnance du tribunal judiciaire de Saint Nazaire indiquant que nous sommes, dès maintenant, expulsables des terrains appartenant ou gérés par le Grand Port (ordonnance datée du 5 février).

9 février : des informations nous parviennent nous indiquant que les risques d’expulsion de la ZAD du Carnet sont importants

4 février : devant la juge des référés du tribunal administratif de Nantes que les maires de Frossay et de Saint-Viaud ont demandé à l’Etat d’agir pour expluser la ZAD.
La juge des référés du tribunal administratif de Nantes doit rendre son ordonnance sous 10 jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *