Petit mot sur l’état de la pression policière après 1 semaine d’occupation

La pression policière s’exprime depuis une semaine surtout par des contrôles fréquents sur la route entre la ZAD et la base arrière, avec fouille des véhicules, au début de la semaine par des unités locales de gendarmerie, puis de plus loin dans la région, notamment de Rezé.

Ce sont des procédures permettant le fichage des personnes impliquées dans le mouvement et cherchant des justification matérielles d’aller plus loin dans la répression.

Des survols d’hélicoptères sur les deux zones ont été observé plusieurs fois. Un drône a survolé la base arrière et la zone occupée. Une tentative d’interpellation de la part du PSIG (Peloton de surveillance et d’intervention de la Gendarmerie) a eu lieu, après une arrivée par la Loire en zodiak. Des patrouilles ont aussi réalisé des rondes.

Aujourd’hui, ils ont osé barrer la route que nous empruntons au quotidien aux non-riverains avec quelques panneaux de chantier !

La pression policière est donc constante autour de la zone sans qu’il y ait eu de répression à déplorer pour le moment, mais restons vigilant.es et organisé.es pour y faire face !

Vu l’ampleur de la zone et les intérêts économiques et politiques du projet, nous avons besoin de monde sur place.

Si vous habitez aux alentours du Carnet (et globalement autour de Saint-Nazaire / Nantes) et que vous remarquez des mouvements policiers importants, merci de bien vouloir nous le signaler !

**********

Mail : zadducarnet@riseup.net
Info lettre de la ZAD : https://lists.riseup.net/www/subscribe/info-zadcarnet
Fil d’info sur l’application Signal – des nouvelles urgentes des barricades, notamment dans le cas d’un risque avéré d’expulsion – Envoie “HELLO” à +1 251 292 1543 (non non ce n’est pas une arnaque 😉 Tu peux échanger avec nous aussi par ce biais de manière personnelle et anonyme)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *