EXPULSION en cours au Village du Peuple !

Cette ancienne ferme qui était le lieu de vie d’une famille pendant près de 2 ans, base arrière des Gilets Jaunes pendant la mobilisation sur le rond point de Donges, puis devenu ces derniers mois lieu de vie en lutte contre l’industrialisation de l’estuaire vit aujourd’hui ses dernières heures… Il est encore temps de rejoindre les copaines sur place pour les soutenir !

Depuis près de deux semaines et l’échéance d’expulsion délivrée par le tribunal pour le 6 octobre, des énergies venu.es des quatre coin de la France occupaient ce lieu pour résister à son accaparement par les politiques autoritaires d’aménagement.

Depuis 8h ce matin, des centaines de gendarmes mobiles quadrillent la zone. La pression policière se fait sentir jusqu’au Carnet en face, comme au pont de Saint-Nazaire côté rive gauche.

À 9h30, les tractopelles et camions de déménagement rejoignent les fourgons de police, et se préparent à entrer en action dès que la voie sera libre.. En parallèle une vingtaine de gendarmes rentrent dans l’enceinte du Village par l’arrière sans confrontation. Le rapport de force est totalement déséquilibré…

À 11h30 des copaines montaient sur le toit de la maison. Iels sont toujours en train de se faire déloger…

La casse du village a commencé…

Comment soutenir les copaines ?

➡️ RDV toute la journée proche du lieu dit la petite lande à Donges. Le numéro pour obtenir les infos pratiques si vous voulez rejoindre la zone est le +33 7 51 48 15 37

➡️ RDV à 18h au rond point du mean à Saint Nazaire pour le blocage du pont !

➡️ RDV à tout moment sur la ZAD du Carnet en cas de menace d’expulsion ces prochains jours !

Avec les expulsions de cette semaine, de squat à Nantes, de la commune de Rezé ainsi que la ZAD de Roybon hier, le gouvernement souhaite réprimer en masse tout mouvement d’occupation et de résistance militante. En ville comme à la campagne ce sont les politiques de bétonisation, de gentrification, de précarisation et de répression qui règnent, il y a urgence à les stopper !

Nous luttons à plusieurs collectifs et individu-e-s pour un Estuaire libéré de l’industrialisation, de leurs projets détruisant notre avenir commun, cf la déclaration commune de l’estuaire de la Loire : https://zadducarnet.org/…/declaration-commune-de…

Face au recul massif de toutes nos libertés, aux violences d’Etat, à ses dérives sécuritaires et autoritaires : la résistance se joue ici et maintenant ! Il est encore temps d’agir ! Nous comptons sur votre soutien pour rejoindre les résistances ou les soutenir de tous les moyens que vous pouvez (soutien matériel, financier,..) !

La solidarité est notre arme, NOUS SOMMES LA LOIRE QUI SE DÉFEND !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *