Archives de catégorie : Présence policière

Faible présence policière à la Zad du Carnet

Depuis début octobre, on nous signale beaucoup moins de points de contrôle de gendarmerie et aucune fouille de véhicule.

Attention cependant, les informations sur la page A lire avant de venir sont toujours d’actualités : la zone autour de la Zad du Carnet est toujours interdite à la circulation et au stationnement sauf riverains et on nous signale encore des amendes pour stationnement interdit.

De plus, les contrôles d’identité faits par les gendarmes s’accompagnent parfois de tests salivaires et/ou de tests d’alcoolémie, faites donc attention.

L’hélicoptère continue de survoler la zone environ une fois par jour ainsi que de nombreux ULM possiblement équipés de caméras. La legal team conseille donc de cacher son visage le plus souvent possible quand l’on se trouve sur zone afin de compliquer le travail des services de renseignement.

Restrictions des libertés des riverains autour de la zone

« Ce qui est compliqué, ce n’est pas la Zad qui existe, c’est la deuxième Zad qui a été faite, selon moi, par le préfet, qui a encerclé tous les villages autour par les gendarmes, poursuit Manoël Relet. Il n’y a que les riverains qui sont acceptés. On est arrêté et fouillé à chaque fois, il faut justifier nos transports. Dimanche prochain, on fête l’anniversaire de ma fille. On m’a répondu d’écrire au maire, avec une liste d’invités, et lui pourra me donner son accord ou non pour que ces gens-là puissent venir chez moi. »

Pour rappel, un riverain du Carnet s’est exprimé sur la restriction de libertés subie par les riverain.e.s : Voisin de la Zad du Carnet, il dénonce des restrictions de liberté « ordonnées par le préfet » de la Loire-Atlantique

Merci à Massalak Tue pour ce bel hommage !

11 sept – les gendarmes empêchent une zadiste blessée accompagnée d’un médecin d’aller être soignée !

A 11h45, le médecin référent de la ZAD devait venir prendre en charge une zadiste blessée qui ne pouvait plus marcher. Il a été bloqué au point de contrôle de la gendarmerie, et empêché d’intervenir. Après négociation, les gendarmes ont demandé à ce qu’un zadiste accompagne la blessée directement au point de contrôle pour qu’elle soit prise en charge par les pompiers. Les gendarmes ont imposé que l’on appelle pas les secours avant l’arrivée de la zadiste au point de contrôle. Au final, la prise en charge de la blessée aura été retardée de plus d’une heure et demi.

Il est inacceptable et dangereux que les déplacements soient bloqués lorsqu’il s’agit de raisons médicales !

Petit mot sur l’état de la pression policière après 1 semaine d’occupation

La pression policière s’exprime depuis une semaine surtout par des contrôles fréquents sur la route entre la ZAD et la base arrière, avec fouille des véhicules, au début de la semaine par des unités locales de gendarmerie, puis de plus loin dans la région, notamment de Rezé.

Ce sont des procédures permettant le fichage des personnes impliquées dans le mouvement et cherchant des justification matérielles d’aller plus loin dans la répression.

Des survols d’hélicoptères sur les deux zones ont été observé plusieurs fois. Un drône a survolé la base arrière et la zone occupée. Une tentative d’interpellation de la part du PSIG (Peloton de surveillance et d’intervention de la Gendarmerie) a eu lieu, après une arrivée par la Loire en zodiak. Des patrouilles ont aussi réalisé des rondes.

Aujourd’hui, ils ont osé barrer la route que nous empruntons au quotidien aux non-riverains avec quelques panneaux de chantier !

La pression policière est donc constante autour de la zone sans qu’il y ait eu de répression à déplorer pour le moment, mais restons vigilant.es et organisé.es pour y faire face !

Vu l’ampleur de la zone et les intérêts économiques et politiques du projet, nous avons besoin de monde sur place.

Si vous habitez aux alentours du Carnet (et globalement autour de Saint-Nazaire / Nantes) et que vous remarquez des mouvements policiers importants, merci de bien vouloir nous le signaler !

**********

Mail : zadducarnet@riseup.net
Info lettre de la ZAD : https://lists.riseup.net/www/subscribe/info-zadcarnet
Fil d’info sur l’application Signal – des nouvelles urgentes des barricades, notamment dans le cas d’un risque avéré d’expulsion – Envoie “HELLO” à +1 251 292 1543 (non non ce n’est pas une arnaque 😉 Tu peux échanger avec nous aussi par ce biais de manière personnelle et anonyme)

La ZAD sous pression policière…

Lors de cette semaine d’implantation de la résistance au Carnet, nous avons subi une pression policière et un harcèlement important pour nous intimider.

Drones, survols d’hélicoptères, tentatives d’interpellation après une arrivée en zodiaque, PSIG (Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie) et rondes régulières et fréquentes… le dispositif policier s’intensifie et nous avons besoin d’une présence plus importante sur place pour y faire face.

Si vous habitez aux alentours du Carnet (et globalement autour de Saint-Nazaire / Nantes) et que vous remarquez des mouvements policiers importants, merci de bien vouloir nous le signaler !